Méline

Il était une fois une jeune fille. Elle se nommait Lola. Lola était une princesse.

- Lola, prépare tes valises. La limousine t’attend pour tes vacances", dit Laurent, le papa.

- OK, papa, j’arrive. Je finis juste ma queue de cheval.

- Lola, descends tout de suite, dit Laurent.

- D’accord, d’accord, ça va, j’arrive.

Lola descendit les escaliers et mit ses chaussures, prit son manteau, prit ses valises, embrassa Laurent, son papa, et partit dans la limousine.

- Emmenez-moi dans la maison de vacances, s’il vous plaît. Elle est juste à côté de la forêt tropicale.

- D’accord, dit le chauffeur .

- Merci, c’est très aimable à vous, dit Lola.

La limousine se mit en route.Lola, par la fenêtre, admira la vue splendide. La limousine avança et roula.

- Oui, on est arrivé .

- Wouah ! qu’est-ce qu’elle est belle cette maison ! Merci de m’avoir conduite jusqu’à cette ravissante maison.

Lola entra dans la maison et dit :

- Je vais aller visiter la forêt à côté d’ici.

Dans la forêt elle vit une vieille boîte au pied d’un arbre. Elle ouvrit la boîte et vit un génie. Lola tomba dans les pommes. Une minute après, elle se réveilla. Lola retourna au palais avec le génie. En route le génie alla chasser dans la forêt pendant que Lola restait prendre des photos. Une heure plus tard le génie revint.

- Lola, tu viens, dit le génie.

Neuf heures plus tard ils mangeaient. 

- Oh ! regarde, il y a un fleuve dit Lola. Je vais boire au fleuve.

Lola courut vers le fleuve. Lola tomba dans le fleuve mais elle s’accrocha à la rive.

- Génie, viens me sauver.

- J’arrive, Lola, dit le génie.

Le génie sauva la princesse.

- Merci tu m’as sauvée, génie, dit Lola.

La nuit tomba. Lola aperçut quelque chose.

- Génie, il y a des loups. Viens me sauver.

Le génie fit partir les loups avec une torche enflammée.

- Voilà les loups sont partis Lola.

- Merci tu peux me raccompagner au palais.

Quatre heures plus tard ils arrivèrent au palais.

- Merci, génie.

Le génie et Lola s’embrassèrent. Le génie redevint humain. Ils vécurent heureux jusqu’à la fin de leur vie.